Indicateur de développement humain 2011, le Maroc toujours mal classé.

Mimoun Rahmani

Selon le rapport du PNUD pour le développement humain en 2011[i], la situation du Maroc ne change pas. Il est classé au 130ème rang sur un total de 187 pays avec un IDH (Indicateur de Développement Humain) de 0,582, une espérance de vie à la naissance de 72,2 ans, une durée de scolarisation moyenne de 4,4 ans, une durée attendue de scolarisation de 10,3 ans et un revenu national brut par habitant (en dollar PPA) de 4196.

A rappeler que le Maroc était classé en 2010 au 114 rang mais parmi seulement 169 Etats, avec surtout un IDH de 0,579 et un revenu national brut par habitant (en dollar PPA) de 4628.

Le Maroc reprend donc la place de 2009 (130ème) mais il faut signaler que les indicateurs ont un peu changé[ii].

Jusqu’à 2009 l’IDH était un indicateur composite qui mesure l’évolution d’un pays selon trois critères de base du développement humain: santé et longévité (mesurées d’après l’espérance de vie à la naissance), savoir (mesuré par le taux d’alphabétisation des adultes et le taux brut de scolarisation combiné du primaire, du secondaire et du supérieur), et un niveau de vie décent (mesuré par le PIB par habitant en parité du pouvoir d’achat en dollar US).

Après normalisation des différentes variables qui le compose, l’IDH s’échelonne entre 0 et 1. La valeur de l’IDH pour un pays montre le chemin que ce dernier a déjà parcouru vers le maximum théorique de 1 et permet également les comparaisons internationales.

A partir de 2010 l’IDH est désormais mesuré comme suit :

–  La santé / longévité : mesurées par l’espérance de vie à la naissance, qui permet de mesurer indirectement la satisfaction des besoins matériels essentiels tels que l’accès à une alimentation saine, à l’eau potable, à un logement décent, à une bonne hygiène et aux soins médicaux.

–  Le savoir ou niveau d’éducation : mesuré par la durée moyenne de scolarisation pour les adultes de plus de 25 ans et la durée attendue de scolarisation pour les enfants d’âge scolaire. Il traduit la satisfaction des besoins immatériels tels que la capacité à participer aux prises de décision sur le lieu de travail ou dans la société.

–  Le niveau de vie : mesuré par le revenu national brut (RNB) par habitant en parité de pouvoir d’achat, afin d’englober les éléments de la qualité de vie qui ne sont pas décrits par les deux premiers indices tels que la mobilité ou l’accès à la culture.

A signaler que l’IDH moyen des pays arabes en 2011 est de 0,641 et le revenu national brut par habitant (en dollar PPA) au niveau arabe est de 8554. Sur ces bases le Maroc est classé 15ème parmi 20 pays arabes.

Selon l’Indice des inégalités de genre le Maroc est classé 104ème avec une valeur de 0,510. Et selon l’indice de pauvreté multidimensionnel le Maroc a une valeur de 0,048. 12,3% de la population marocaine est exposée à la pauvreté, 3,3% de la population vit sous l’extrême pauvreté et 2,5% des marocains vivent avec un revenu inférieur à 1,25 dollars par jour. Mais ces derniers calculs ont été faits sur la base de l’enquête nationale de 2007.


[ii] Voir Mimoun Rahmani « Maroc : Développement humain, beaucoup de bruit pour rien » : http://www.cadtm.org/Maroc-Developpement-humain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s